Les Burren

Voyager dans

les Burren

Voyager dans les Burren, Co Clare.

Préparez-vous à être époustouflés !!!

Co Clare est le comté le plus à l’ouest de l’Irlande. Les paysages sont sauvages et très variés. On aime les beaux champs verts, les jolies plages de sable fin et la mer turquoise, le paysage lunaire et rocheux du Burren (voulant  dire “lieu de pierre”) où l’on  trouve une faune et flore nulle part ailleurs en Irlande. Vous découvrirez les plus hautes falaises d’Europe “les Cliffs of Moher” (214m de hauteur). Vous ferez de sublimes et sauvages balades le long de la côte, de Spanish point à Loop Head. Admirez les dauphins à Carrigaholt, ville connue pour avoir la plus grande population de grands dauphins d’Europe. Observez le plus grand  stalactite de l’hémisphère nord (7,5 mètres).

Co Clare est également connu pour ses festivals de musique, ses danses irlandaises, ses magasins colorés et ses pubs chaleureux.

Il y a de quoi se régaler avec les nombreux produits artisanaux du terroir : chocolat, glace, homard, saumon, bières locales et délicieuses. Vous avez aussi plusieurs marchés locaux (indiqués dans le livret festival) à découvrir.

Il faut prendre le temps de se poser pour s’imprégner de la tranquillité et de la magie de tous ces endroits.

 

HISTOIRE 

Les premières traces d’habitations dans le comté de Clare datent de l’âge de pierre. De nombreux vestiges de cette époque sont d’ailleurs encore présents dans le comté (dolmens, anciennes tombes, etc). Le plus connu étant le Dolmen de Poulnabrone voulant dire « le trou de chagrin ».

C’est un comté qui est resté assez pauvre suite aux nombreuses famines.

Au XVIIème siècle, la guerre contre les Anglais a ravagé le comté. Il a cependant échappé à la colonisation de Cromwell, très certainement à cause des conditions difficiles sur ce territoire rocheux et aride.

La grande famine (1841 à 1851) a eu des répercussions dramatiques sur la population irlandaise en la réduisant de moitié. En plus des morts de la famine, il faut en effet ajouter les millions d’émigrants, essentiellement à destination de la Grande-Bretagne, des États-Unis, du Canada et de l’Australie.

Il reste toujours de nombreux monuments historiques, beaucoup sont en ruine : 200 châteaux, 150 églises et 2300 forts. Il existe encore tout un système souterrain “le Tommeens”. Au XIXème siècle, les landlords (nobles) ont obtenu les meilleures terres du comté au détriment des 16000 familles paysannes de l’époque.